Spectacle: A la renverse, je suis tombée!

Un spectacle méchamment drôle... et follement sensible!!

Spectacle: A la renverse, je suis tombée!
  • ♥ En deux mots

A l'âge de 6 ans, on s'est rencontré, à 15 ans, je l'ai embrassé, à 25 je t'ai choisi, à 35 ans tu as filé, à 45 ans je n'ai rien lâché et finalement... à la renverse, je suis tombée!


La Compagnie des Nez Rouges vous plonge dans une histoire d'amour, qui, sans le public n'existerait pas.

"A la renverse, je suis tombée" déborde d'une énergie touchante et spontanée, très drôle et parfois décalée, posant la question: comment grandir au féminin!?

  • • Infos

• Durée du spectacle: 60 mn' (version courte 30 mn')

• Tout Public

• Pas de jauge imposée

• Intérieur ou extérieur / jour ou nuit

  • • Teaser

  • • Photos

Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos
Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos

Merci à ©David Wojtkowiak et ©Didier Moulin pour les photos

  • • Conditions techniques

• Autonome techniquement si besoin (son / lumière)

• Installation décor seul: 15 mn'

• Installation décor+lumière+son: 60 mn'

• Lumière: 2x2 projecteurs (pars) 250 watts / son: kit HK (ou équivalent)

• Espace de jeu: ouverture= 4m / profondeur= 4m (minimum)

A la renverse je suis tombée, donna au détour des rues de la souterraine, des moments rares et précieux : de la poésie là où on ne s’y attendait pas. A l’heure où la virtualité gouverne l’essentiel des rapports humains et tend à dématérialiser nos échanges. La Compagnie des Nez Rouges elle, ose la vraie rencontre. Elle s’effectue entre un public conquit devant tant d’énergie et des amoureux, totalement désemparés, ne sachant que faire propulsés à l’intérieur d’un numéro survolté, et dans lequel l’issue leur est inconnue. Parfaitement maîtrisé ce numéro ne tombe à aucun moment du côté des clichés faciles. Tout au contraire, ils les bousculent, n’ayant pas peur de nous désillusionner au sujet d’une conception désuète de l’amour romantique. Il nous ouvre les yeux, mais ce avec une tendresse pénétrante et une drôlerie quasi mélancolique. Oui et Merci ; nous sommes bien tombés à la renverse !

Quentin Margne